Recherche avancée

Vers page d'accueil Université de Toulouse - Jean Jaurès Vers page d'accueil Université de Toulouse - Jean Jaurès
Accès ENT

Formation

Vous êtes ici : ESPE > Formations > Actualités- Offre de formation > Description

Je recherche une formation

Je recherche une formation


Master MEEF Hôtellerie-Restauration : Sciences et technologies des services en hôtellerie et restauration


Nature :
Formation diplômante
Diplôme national
Année de sortie :
Bac + 5
Niveau de sortie :
Niveau I
Ville(s) :
Toulouse
Durée des études :
2 ans
Accessible en :
Formation initiale
Formation continue + d'infos

Crédits ECTS

120

Domaines

SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES, SCIENCES, TECHNOLOGIES, SANTE, ARTS, LETTRES ET LANGUES, DROIT, ECONOMIE, GESTION

Mention

Métiers de l'enseignement, de l'éducation et de la formation (MEEF), 2e degré

Objectifs

Former les professeurs des lycées professionnels (PLP) et technologiques (certifiés) français.
Pour ce faire, l’organisation des enseignements prend en compte les disciplines objets des épreuves du CAPLP et CAPET :
les disciplines scientifiques (gestion, sciences appliquées…),
les compétences transversales (Informatique et communication, langue vivante…),
les compétences techniques et technologiques en Hôtellerie Restauration
et les compétences pédagogiques (didactique, épistémologie…)
         Cf : JO du 6 janvier 2010

Former les cadres formateurs dans les différentes structures de formation.En premier lieu, les CFA (centres de formation d’apprentis) nombreux dans le secteur de l’hôtellerie-restauration où la voie de l’apprentissage reste très prisée par les entreprises. Ils sont gérés par les chambres de commerce et d’industrie. Les professeurs qui y enseignent sont souvent d’anciens professionnels qui viennent transmettre leurs savoirs et savoir-faire. Compte tenu de l’évolution du comportement des apprentis et des mutations rapides du secteur hôtelier, on peut envisager que les titulaires du master professionnel « Métiers de l’Enseignement et de la Formation : Hôtellerie- Restauration » y trouvent une place.
En second lieu, les titulaires du Master EFHR pourront également se tourner vers les nombreux organismes qui assurent la formation continue pour les salariés et non-salariés de l’hôtellerie-restauration (Organismes institutionnels (FAFIH…), Bureaux d’études et formation en restauration autogérées et concédées (groupes internationaux), les services formation des entreprises d’hôtellerie-restauration et de conseil au service du secteur HR en France et à l’étranger.
 

Pouvoir accéder à des postes de cadres opérationnels du fait de la double compétence pédagogique et disciplinaire développée durant la formation.
Compte tenu du développement du tourisme, donc de la création d’emplois régulière et du taux de rotation élevé du personnel de ce secteur, un besoin de cadre disposant de compétences de formateur se fait d’ores et déjà sentir. C’est pourquoi, à l’occasion du stage de quatre semaines que les étudiants devront effectuer dans un restaurant ou un hôtel durant l’été séparant le M1 du M2, il leur sera demandé de prendre des responsabilités de formation du personnel.
De plus, il sera proposé aux étudiants, d’effectuer au cours du semestre 7 un stage d’observation de 2 semaines dans un organisme de formation qui pourra être soit un lycée soit un CFA soit une entreprise de formation.

Enfin, certains étudiants pourront continuer éventuellement leurs études vers un doctorat.
Pour s'inscrire dans la réforme de la préparation aux métiers de l'enseignement, tout en respectant les règles fondamentales de l'espace européen de l'enseignement supérieur, la formation permet la progressivité dans la spécialisation tout au long des 4 semestres et offre à chaque étudiant la possibilité d'adapter son cursus en capitalisant ses acquis, notamment en cas d'échec aux concours.

Les objectifs scientifiques et pédagogiques de ce master sont :
  • approfondir les champs scientifiques auxquels s’adosseront leurs futurs enseignements : les sciences de gestion, l’économie d’entreprise, le marketing, la sociologie, la physiologie sensorielle, l’ingénierie culinaire, les sciences appliquées, l’œnologie,
  • optimiser leurs connaissances technologiques et professionnelles ainsi que leur maîtrise technique dans leur discipline : Techniques de production, Ingénierie culinaire, Techniques de services ou d’accueil, créativité….
  • découvrir les théories et pratiques de formation grâce aux enseignements en didactique disciplinaire (en production et ingénierie culinaire ou service et accueil en HR), analyse des pratiques de formation (concevoir-observer-analyser-évaluer des situations d'apprentissages), méthodologie de construction d'actions d'enseignement en PIC ou SA, séminaire et conférences interdisciplinaires…
  • approfondir la réflexion technologique, c’est-à-dire à développer un regard critique sur les techniques utilisées dans le secteur de l’hôtellerie-restauration et les pratiques de formation en investissant la littérature académique et en considérant ces champs disciplinaires comme des ressources pour leur travail quotidien. Pour cela, ils seront formés à la méthodologie de recherche, à l’analyse qualitative et quantitative, aux TICE (technologies d’information et de communication dans l’enseignement), à l’anglais….
Les objectifs opérationnels du master « Métiers de l’enseignement, de l’éducation et de la formation » (parcours hôtellerie-restauration) sont les suivants :
  • maîtriser les savoirs disciplinaires et leur didactique en vue de réussir un concours de recrutement ou tout au long de la carrière d’enseignant afin de suivre les évolutions du métier ;
  • maîtriser la langue française à des fins d’enseignement et de communication ;
  • intégrer les éléments de la culture numérique nécessaires à l’exercice du métier ;
  • construire, mettre en œuvre et animer des situations d’enseignement et d’apprentissage prenant en compte la diversité des élèves ;
  • organiser et assurer un mode de fonctionnement du groupe-classe favorisant l'apprentissage et la socialisation des élèves ;
  • évaluer les progrès et les acquisitions des élèves ;
  • faire partager les valeurs de la république ;
  • inscrire son action dans le cadre des principes fondamentaux du système éducatif et dans le cadre réglementaire de l’école ;
  • connaître les élèves et les processus d’apprentissage ;
  • prendre en compte la diversité des élèves   ;
  • accompagner les élèves dans leur parcours de formation ;
  • agir en éducateur responsable et selon des principes éthiques ;
  • utiliser une langue vivante étrangère dans les situations exigées par son métier ;
  • coopérer au sein d’une équipe   ;
  • contribuer à l’action de la communauté éducative ;
  • coopérer avec les partenaires de l’école ;
  • s’engager dans une démarche individuelle et collective de développement professionnel.

Compétence(s) visée(s)

Pour établir la liste des compétences dispensées durant la formation des enseignants et formateurs en hôtellerie-restauration, il a été tenu compte du référentiel du cahier des charges des ESPE, mais aussi de la spécificité de leur travail (travaux pratiques, relations avec la profession hôtelière, etc.).
On doit donc :
Maîtriser :
  • sa discipline d’enseignement, le cadre législatif, l’hygiène et la sécurité…
  • les technologies de l’information et de la communication
  • avoir une bonne culture générale
  • actualiser sans cesse ses connaissances et se former et rester ouvert aux évolutions du secteur de l’hôtellerie-restauration

Organiser :
  • construire des progressions en tenant compte des référentiels
  • organiser, voire implanter des locaux et matériels
  • prévoir des besoins en matière d’œuvre (pour les travaux pratiques)
  • gérer des ressources humaines, répartir des tâches, planifier une production
  • organiser des évaluations, épreuves et concours
  • mettre en place des partenariats avec des établissements situés à l’étranger
  • établir et gérer un budget (de matières d’œuvre, de matériels, etc.).
   
Communiquer :
  • maîtriser la langue française
  • utiliser l’anglais professionnel
  • construire un rapport, un dossier, rédiger des appréciations
  • travailler en équipe, participer à des réunions
  • communiquer avec les parents, l’administration, les partenaires du lycée, les professionnels...

Former :
  • connaître le système éducatif
  • prendre en compte la diversité des apprenants (élèves, étudiants, adultes)
  • définir des objectifs de formation face aux référentiels et diplômes
  • mettre en place un contrat de formation avec les apprenants
  • évaluer les apprenants
  • réguler le déroulement d’une situation d’apprentissage
  • aider et soutenir les apprenants dans leur démarche
  • varier ses méthodes pédagogiques
  • gérer les phénomènes relationnels dans la classe
  • agir de façon éthique et responsable.

Contrôle des connaissances

  • L'évaluation de l'étudiant s'appuiera sur le référentiel de compétences professionnelles défini dans les nouveaux textes (Référentiel de compétences professionnelles des métiers du professorat et de l’éducation, Référentiel de compétences des professeurs, Compétences spécifiques à la conseillère principale ou au conseiller principal d’éducation).
  • Les modalités d'évaluation par UE sont affichées 1 mois après la rentrée universitaire dans le respect de la Charte du contrôle des connaissances.

En savoir plus sur le régime d'examen et les modalités du contrôle des connaissances...

Informations complémentaires

mise à jour le 28 septembre 2017


Version PDF | Mentions légales | Conseils d'utilisation | Lien vers RSSSuivre les actualités | haut de la page

 

Vers page d'accueil de l'Université Fédérale Toulouse Midi-Pyrénées